Association

Vos visites et commentaires sont un énorme soutien moral pour les bipèdes de l'Association.
Votre aide matérielle ou financière, elle, est indispensable au bien-être des "BLEDINOUS" qui ont besoin de vous et vous remercient.
"Sauver l'espoir
, sauver les animaux qui sont notre espoir" [Konrad Lorenz]


jeudi 19 octobre 2017

Le blog est reparti...





Nous revoici... 

Malgré un retour récent de la connexion Internet (changement d'opérateur, 'merci à celui qui s'est développé dans ma campagne'... ), les pannes diverses (dont celle de la bipède responsable de ce blog) et la tristesse ambiante ont fait que l'ordinateur n'a quasiment pas été ouvert pendant des semaines. 
Grève de l'ordinateur, grève de l'appareil photo... c'est terminé, je re-démarre le tout !.. :-)




Merci aux copinautes pour les petits mails d'encouragement reçus...







Après le décès de Labes (ici), d'autres départs ont suivi en cet été de tristesse... 3 petits minous hébergés dans la maison et un tout petit malade, tous quatre bien trop jeunes pour le Paradis des Chats, mais... on ne décide pas de tout !






Terci...  n'avait que 2 ans !

Il avait déjà eu coryza, typhus, calicivirus, uvéite, problème rénal de type glomérulonéphrite... D'après les vétos, pour avoir tous ces problèmes en si peu de temps, il était très certainement porteur d'une maladie : Pif, FIV, Leucose.
Nous n'avons pas réussi à le sauver et avons dû le faire euthanasier...

Sbeltie ... 2 ans 1/2 env.

Elle était arrivée les 2 pattes arrières et le bassin heurtés par une voiture. A force de patience, elle avait retrouvé de l'équilibre, mais était restée malvoyante et incontinente. Elle est décédée une nuit, sans vraiment trop d'autre explication qu'une suspicion de Pif.


Alba... même pas un an !

Elle était arrivée en mai, à l'origine, en pension jusqu'à son départ en Belgique. Mais la femme qui soit-disant voulait l'adopter n'a plus jamais donné de nouvelles, il était donc décidé qu'elle resterait à la maison. Son comportement était un peu étrange pour une jeune chatte, même atteinte déjà, de calicivirus : très statique et pas joueuse. Elle a malheureusement fait les frais d'une morsure de chien au mauvais endroit.


Fanny L., membre de notre Association, a ramassé un petit loup mal en point dans une rue d'Agadir. Il est donc arrivé à la maison, isolé des autres. Mais, malgré le véto, malgré les soins, le petit n'a pas pu survivre... Il est parti avant d'avoir eu un prénom.



Vous êtes en paix maintenant mes amours, je ne vous oublierai pas.



  
Ces derniers mois, nous avons également eu notre quota d'abcès... :-(



Kadali et Oualakine ont eu chacun 1 gros abcès dans le cou, Tigmi, lui, a préféré en faire 4, mais en variant les côtés, un coup à droite, un à gauche, et on recommence ! 
Juliette a varié les soins, car pour elle, c'était au niveau d'une patte arrière...



Et comme on aime bien le véto :-) 
Nous y sommes retournés...

  •  pour Mélusine, notre petit écureuil, qui a ajouté à toutes ses misères (ici), une hernie ventrale...


  • et pour Marlone afin de procéder à une extraction dentaire totale... (calicivirus)


Tous vont bien à ce jour...


 Une petite nouvelle à l'Oasis....


 PATIENCE, petite chatte de rue, était devant la porte de la maison de Fanny à Agadir. Tarik, le mari de Fanny, en la découvrant à midi lui a servi un repas et de l'eau.
A 17h, Patience n'avait pas bougé... Elle "attendait" (?) patiemment l'arrivée de Fanny, d'où son prénom.
Fanny l'a faite entrer, l'a soignée, l'a retapée, puis la petite Patience a rejoint sa nouvelle famille à l'Oasis, où elle s'est de suite intégrée au groupe.




  

Entre deux, quelques stérilisations....


 
Pas beaucoup de stérilisations cette année, mais les finances de l'association sont englouties par l'alimentation de nos pensionnaires et les nombreuses factures de véto auxquelles on a eu à faire face ces derniers mois.
 

Innes, d'Agadir :

Innes est une toute jeune minette, qui avait déjà eu une portée au printemps et qui était de nouveau gestante.
Fanny a réussi à l'attraper et la porter chez le véto ; ensuite Innes est venue en convalescence à la maison quelques temps, avant d'être remise dans son secteur habituel.



4 jeunes femelles du village d'Azrarag (région d'Agadir), attrapées et portées chez le véto par notre amie ChaCha, puis remises en liberté dans le village.

2 femelles, dont 1 gestante, du village de Taghazout (région d'Agadir)
que j'ai attrapées et que nos amies A. et N. ont emmenées chez le véto, avant de les remettre sur leur lieu de vie habituel.




FAELLE.... Vous vous souvenez ? (ici)






Ses analyses de sang étant devenues meilleures, elle a pu être cet été opérée de son sarcome de sticker... Cette intervention  va être suivie de 4 injections de chimiothérapie (elle en a eu 2 à ce jour).


Son poil a bien repoussé, ses oreilles s'assèchent (même si les extrémités seront certainement à amputer un jour). Faelle va bien, elle devient une jolie chienne... et elle commence, avec l'aide de ses nouvelles sœurs, à apprendre à jouer.

Je crois qu'elle a "oublié" son terre-plein central ainsi que son lit de bitume...








Nous croulons sous les factures... sans vous, nous ne pouvons plus agir efficacement...  Nous comptons sur vous pour nous permettre de continuer à aider tous ces animaux qui ont besoin de soins à la maison, ou qui dans la rue sont dans la détresse et nécessitent de l'aide...

Merci
à vous toutes et tous.

Annie

5 commentaires:

  1. Merci pour ces nouvelles malgré la tristesse de trop de départs.
    Jeunes, vieux, malades ou non la peine et la douleur sont les mêmes, et ce terrible sentiment d'impuissance. Calicivirus, Pif et Typhus ont aussi beaucoup frappé dans la région, très dur.
    Je ne vous oublie pas, simplement la fin d'année chez nous est, elle aussi, assez difficile pour ne pas dire plus (pas original).
    Courage, merci pour eux, bien amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean-Marc.
      Tous les décès sont durs, je ne le sais que trop, et arrivent toujours trop tôt c'est sûr, mais quand les animaux (ou les humains) sont vraiment trop jeunes, je suis toujours en colère avec un gros sentiment d'injustice... :-(
      Ici le véto m'a dit avoir rarement vu tant de Pif que cette année...
      Je me doute bien que les fins de mois sont difficiles dans toutes les associations... Je te comprends, ne t'en fais pas.
      Bon courage par chez toi aussi... A bientôt

      Supprimer
  2. Coucou ma belle,
    Je ne t'oublie pas. Dès que je le pourrai je te ferai parvenir un chèque par le biais de la France. En ce moment et depuis un bon moment c'est un peu ... dur. Je n'oublie pas toi, un cœur sans toit, les chats du maquis. Je vais reprendre ma mission en envoyant mois par mois comme je le pourrai. Gros bisous et merci pour les bonnes nouvelles. Bien sûr que sur le nombre il y en a forcément des mauvaises. C'est ... moche mais c'est malheureusement la vie ...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Annie, et oui, c'est dur d'être animal au Maroc quand ils n'ont pas la chance d'arriver chez toi!!! et même là, ils ne passent pas toujours au travers de toutes "ses passages viraux" comme le dit le véto. J'ai moi-même bien du mal avec Jack (poisson) ramené en France et soigné dans les meilleurs conditions. Il a bien du mal a se sortir de sa diarrhée chronique, due soit au calicivirus, soit à la PIF qui est en recherche au labo actuellement. Malgré toutes ses souffrances, c'est un petit chat plein de vie et d'amour... j'ai enfin reçu toutes les boites de Félix commandées (1848 btes) que je te fais partir par car en fin de semaine. Continue à te battre pour eux, moi je ne peux pas faire grand chose à distance, sinon t'aider financièrement. je t'embrasse très fort. Véro

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Annie,
    contente d'avoir de tes nouvelles et de voir que tu arrives à te connecter. Je vois que tu es toujours autant occupée avec tes petits potes.
    J'espère que tu trouveras le temps de revenir nous faire au moins un petit coucou ?
    bisous et prends soin de toi

    RépondreSupprimer

Pour publier un commentaire ?
- Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si n'avez pas de compte, choisissez "Nom/Url" dans la liste déroulante proposée à côté de "Commentaires et saisissez votre nom, éventuellement le lien de votre blog. Cliquez sur "continuer", puis pour valider votre commentaire :
- Cliquez sur "publier"

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un commentaire, c'est toujours agréable à lire, et c'est un véritable encouragement
Sauf problème technique, vous aurez une réponse demain.