Association

Vos visites et commentaires sont un énorme soutien moral pour les bipèdes de l'Association.
Votre aide matérielle ou financière, elle, est indispensable au bien-être des "BLEDINOUS" qui ont besoin de vous et vous remercient.
"Sauver l'espoir
, sauver les animaux qui sont notre espoir" [Konrad Lorenz]


dimanche 7 octobre 2018

Bien des mystères...




Bonjour à toutes et tous


Cette fin d'été a été assez calme, cela fait du bien...
Il y a tout de même eu, comme toujours, les aléas du quotidien avec ses divers soins : calicivirus, coryza, etc.
Mais pour une fois, excepté le voyage pour Elvira, nous n'avons pas passé notre temps sur la route à courir chez le véto...



Mais ce fut une période pleine de questions... sans réponse !  😃



Dans les tristes nouvelles, un départ... TALIA (présentée ici)



Talia était à l'Oasis depuis un peu plus d'un an. Elle ne quittait guère le quartier et était fidèle à tous les repas. Mais soudainement, on ne l'a plus revue.

Nous l'avons cherchée en vain... mauvaise rencontre (chiens) ? accident de voiture ? 
 Tout espoir n'est pas perdu, mais... l'optimisme n'est pas vraiment là !...
 


 

Notre jolie BOULI
est arrivée un midi le cou tout abîmé !...

Bouli ne quitte pas la maison ou le jardin (contrairement à d'autres qui aiment faire le mur et aller visiter la campagne), elle s'entend bien avec tout le monde, chats et chiens, et n'est pas une casse-cou...


Que lui est-il arrivé ?... Est-elle tombée d'un arbre ???
là aussi, question sans réponse !

Fort heureusement, elle a été coopérative pour les soins, et tout s'est bien terminé.


ELVIRA (ici)


Elvira a été opérée il y a bientôt un an d'une mauvaise fracture.
 Depuis, assez régulièrement, à  l'endroit où elle avait été opérée, il lui apparaît comme un petit abcès (mais sans infection 'apparente'), du sérum s'écoule, et cela passe sans souci.
 Cette fois-ci la grosseur était plus importante, et le véto a dû intervenir...

Le véto trouve cela "normal"... moi, non !

 

 
SARRIETTE et ROMARIN





Nos deux nouveaux petits pensionnaires...

Alertés par des cris perçants, Lahcen et moi sommes sortis chercher... et avons réussi à attraper ces 2 petiots dans le jardin du voisin, qui hurlaient en faisant des allers-retours le long du mur, complètement paniqués.



Ils avaient dû être jetés par dessus le muret, et ils ne savaient pas où ils étaient.

La voisine ne voulant pas de chats... Nous les avons déposés à l'Oasis.

De vrais sacs à puces (nombre impressionnant une nouvelle fois), et affamés.
Ils se sont vite adaptés au groupe, et ils grandissent maintenant tranquillement.

D'où viennent-ils ? qui les a déposés ? mystère, là encore...


  



Dernier mystère....

Pourquoi personne n'a voulu de mes
2 canailles ?
De véritables boules de vie, d'amour et de tendresse, d'énergie, pleines d'inventivité avec une imagination jamais à court pour les bêtises...

Ce sont des chiens adorables qui ont trouvé leur place ici avec les copains, faute d'être adoptés...
Mais cette fois-ci la maison affiche complet pour la race canine !...
9 toutous à charge, stop !
 









Les Bledinous vous remercient tous et toutes et vous disent à très bientôt.










jeudi 2 août 2018

L'été passe...




        
Bonjour à toutes et tous

L'été passe, trop vite, comme d'habitude... et pour reprendre les anciennes habitudes, il me faut ruser et composer avec les jours sans électricité, les longs moments sans connexion Internet, et le manque de temps toujours omniprésent... :-)
Mais la vie des 4 pattes se poursuit, avec ses hauts et ses bas...







Malheureusement pour commencer, quelques "au-revoir" une nouvelle fois... Deux de nos habituées de l'Oasis dont encore fait l'objet d'attaques de chiens errants et n'ont pas survécu...




Mimi et Tioute, vous étiez si gentilles et si douces... Vous avez retrouvé maintenant tous nos copains d'avant, eux aussi disparus trop rapidement...C'est avec une immense tristesse que nous avons dû vous dire au revoir mes belles... 💕 

Mimi,
n'aimant guère tes congénères, tu t'étais installée d'office chez Lahce ; leur maison semble bien vide maintenant sans toi...
Quant à toi, Tioute, ton petit miaulement si particulier et permanent dès que tu nous voyais, nous manque terriblement.



En leur espérant un avenir plus long, nous avons fait stériliser Toukimm (ici) et Karmouss...


Lorsque j'ai emménagé il y a 2 ans 1/2 maintenant dans ma nouvelle maison, Karmouss venait de naître dans le jardin... Mais impossible d'approcher ce petit sauvage qui ensuite a poursuivi sa vie entre les divers voisins et la campagne (mais n'oubliant pas de venir manger la nuit à l'Oasis). 

Nous avons ENFIN réussi à l'attraper ce petit résistant à la castration... :-)
Depuis on le voit chaque jour, et il commence à s'installer...
Il se sédentarise le loulou 😃






ELVIRA
(qui vous a été présentée ici)

Nous avons attendu qu'Elvira se remette bien de son intervention sur une de ses pattes fracturées et qu'elle retrouve l'appui également sur son autre patte luxée (et mal remise), pour la faire stériliser à son tour...

Elvira n'a pas bien supporté l'intervention ou l'anesthésie, et a dû repasser par la "case vétérinaire" !.. Durant une semaine, elle a refusé de s'alimenter et souffrait !...
Ensuite, elle a retrouvé son énergie habituelle...


Car Elvira est aujourd'hui une jeune chienne en pleine forme malgré une patte arrière restée trop courte (il lui manque bien 5 cm...😕 )







Et entre deux, bien sûr, nous avons eu droit aux inévitables petits soucis médicaux du quotidien... 

 dont Kounouz (ici) qui nous fait régulièrement des frayeurs...  

Je l'avais trouvé tout petit, le corps à demi-brûlé, puis il avait dû être énucléé ; ensuite c'est le calicivirus qui s'était déclaré... il avait dû subir une extraction dentaire complète, mais cela s'est étendu au niveau pulmonaire (j'ai déjà cru le perdre une fois car il s'étouffait)
...
Cette fois encore il a eu une grosse crise : et hop, de nouveau un petit séjour chez le véto ! Perfusions puis soins par injections... 
Il a repris vie... même s'il a toujours une piteuse allure et qu'on l'entend arriver à 10 mètres... 







Pour tous ces petits votre soutien nous est indispensable, merci de continuer
 (ou de commencer) à nous aider...

Annie




jeudi 14 juin 2018

De nouveaux arrivés.... (2/2)



Comme partout ailleurs, au Maroc c'est aussi la saison des chatons...

Mais avant de vous présenter nos derniers petits, un hommage à 2 de nos protégés, partis trop jeunes au Paradis des Chats.









 

MacDo et Rita (qui ont été présentés ici) étaient 2 petits d'un an environ, qui vivaient libres à l'Oasis. Ils ont subi, la même nuit, des attaques de chiens errants (Nous avons parfois des meutes de plus d'une dizaine de chiens qui passent), et n'ont, hélas, pas survécu à leurs blessures.




Votre vie a été bien trop courte, mais pleine d'amour et de tendresse.
Nous ne vous oublierons pas...
.





 DES PETITS NOUVEAUX ?






MINOUI

Ce petit bout nous a été déposé derrière l'Oasis un soir. C'est à minuit (d'où son nom...) que Lahcen l'a entendu, cherché et trouvé.

Un petit gars de 270 gr, affamé, et perdu dans ce nouveau lieu inconnu.




 
Le lendemain a commencé par un toilettage on ne peut plus nécessaire... J'ai arrêté de compter les puces après 100... cela grouillait de partout. Et sans parler des quelques tiques déjà installées.
Je ne pariais pas sur son avenir, pensant que cette invasion parasite avait dû l'empoisonner, mais non !



Il est maintenant en pleine forme et bien épanoui. 





JARFIE

Nous avons trouvée la petite Jarfie sur un tas de détritus de ciment/cartons. Selon les voisins questionnés, elle était orpheline. Elle était très sale (le bain a été obligatoire), et elle était dénutrie et atteinte de coryza. Elle n'avait que quelques semaines.




Elle est installée à l'Oasis et va très bien à ce jour.





 



DOUKANE



Une pauvre petite Princesse, qui n'a pas eu de chance, car nous n'avons pas réussi à la sauver...




 






Un jour, une chatte errante est arrivée dans le garage de Fanny et Tarik, et s'y est installée pour mettre bas ses 3 petits.
Elle s'en occupait bien, mais soudainement elle a disparu (accidentée lors d'une de ses sorties ?).
Tarik les a trouvés seuls un matin : un bébé était décédé, un était bien mal en point, le 3ème bien frêle. Fanny étant en France, Tarik est allé acheté du lait maternisé et s'est mis aux biberons, en veillant à ce que les petits soient bien au chaud.
Mais il allait reprendre le travail et être absent toute la journée, nous sommes donc allés chercher les petits. Le petit "mal en point" a rejoint le Paradis durant le trajet.

La petite Doukane est donc arrivée seule, bien décidée à vivre, du haut de ses 14 jours !




Dès le départ elle avait des diarrhées permanentes. Manifestement elle ne supportait pas le lait maternisé. Pourtant elle s'alimentait de bon cœur et avait commencé à prendre du poids, je la croyais sortie d'affaire. 
Mais malgré des soins constants et un traitement véto, elle s'est mise à reperdre les grammes pris... Nous avons combattu ensemble, mais elle n'a pas réussi à survivre. Trop fragile, elle est partie rejoindre ses frères/soeurs... 



Doukane, tu n'as pas vécu longtemps avec les humains, mais au moins 
tu n'auras eu que de l'amour et de la douceur (encore merci à Tarik).
Ton départ nous a tous rendus très tristes.







Tous ces chats ne sont pas des chats abandonnés, comme il l'est bien trop souvent dit sur les réseaux sociaux.

Ils n'appartiennent à personne : ils sont nés et vivent dans la rue. Ils se reproduisent à longueur d'année, les femelles sont gestantes quasiment en permanence (et ce dès 5/6 mois)

Parfois les habitants nourrissent un ou plusieurs chats, mais n'en veulent pas plus dans leur quartier. Aussi s'ils trouvent des nouveaux-nés, ils n'hésitent pas à les ôter à leur maman pour aller les déposer dans un autre quartier (les plus "respectueux" les portent là où ils savent que les chats sont nourris). Il y a beaucoup d'inconscience collective et de méconnaissance animale.

C'est pourquoi (et bien plus souvent en ville qu'en campagne d'ailleurs), on trouve de nombreux chatons dans de piteux états qui se débattent péniblement pour survivre.
Seuls les plus vaillants tiennent bon, mais généralement dans de très mauvaises conditions.

 
Sans vous il nous sera impossible de reprendre les stérilisations de rue. Nous comptons sur vous et vous rappelons qu'il n'est jamais trop tard pour nous soutenir en adhérant à l'association, ou pour nous faire un don.



mercredi 13 juin 2018

De nouveaux arrivés.... (1/2)





Et ça continue....

Mais cette fois-ci, ce sont 2 petits chiots que nous avons trouvés...

Néfer (à gauche) et Ramsès (à droite)








Le samedi matin, nous allons faire courir les chiens de la maison sur un terrain éloigné, isolé des habitations et loin de toute route. Comme par hasard en ce samedi, sous un buisson, étaient arrivés ces 2 petites boules de poils toutes apeurées.






Que faire ??? impossible de les laisser en cet endroit désert et ensuite les savoir en train de mourir de faim et de soif...

Nous les avons donc récupérés... et emmenés à la maison !


Nous pensons qu'ils ont été déposés là par quelqu'un connaissant nos habitudes... Toujours est-il que le matin ils devaient être avec leur maman, et le midi, ils arrivaient à la maison, avec tous leurs nouveaux compagnons canins et félins... Sevrés en express les pauvres loulous.... mais sauvés !

Ils ont été installés provisoirement dans une cage sous des regards félins bien curieux...  (les chiens eux, étant bien plus indifférents...)






Ils ne comprenaient sans doute pas très bien ce qui leur arrivait, mais cela ne leur avait pas coupé l'appétit...



Ils se sont très vite adaptés à la vie collective de la maison.



Devant mon désarroi, Elvira (à G) et Tiya (à D) se sont proposées comme mamans à temps partiel et éducatrices... (mais je crains le pire côté éducation ! 😄)





Ramsès (marron - à G) est un petit mâle,
Néfer (noire et feu - à D) est une femelle,

ils sont tous deux devenus des petits chiots plein de vie et d'amour





Ils grandissent bien (ils vont vers leurs 5 mois)... 

Ils sont maintenant vaccinés, et parés pour la vie... mais ils cherchent toujours une famille... 9 chiens à la maison, c'est vraiment beaucoup, beaucoup trop, nous ne sommes pas un refuge ! Et notre Association ne peut pas les remettre dans la rue maintenant...


Des appels sur Facebook ont été faits (j'ai parfois assez de connexion pour WhatsApp ou Facebook, mais pas assez pour Internet)... Aucune personne ne s'est manifestée.

Ils sont toujours ensemble, et il serait bien qu'ils soient adoptés par la même famille...
 au Maroc ou en Europe...  Tout peut s'envisager.




Mais en attendant une famille, les dons pour les aider sont les bienvenus... :-)

Notre Association peine à nourrir tous ses protégés, chats et chiens... et ne peut déjà actuellement plus assurer aucune stérilisation de rue... 



Pour ces 2 petits coeurs, ce sera pourtant la prochaine étape, stérilisation/castration obligatoires.

Ils comptent sur vous, merci.



Annie