Association

Vos visites et commentaires sont un énorme soutien moral pour les bipèdes de l'Association.
Votre aide matérielle ou financière, elle, est indispensable au bien-être des "BLEDINOUS" qui ont besoin de vous et vous remercient.
"Sauver l'espoir
, sauver les animaux qui sont notre espoir" [Konrad Lorenz]


lundi 26 mars 2018

Mauvaise période...







Sale période pour les Blédinous, où les mois s'enchaînent dans les tristesses à répétition...

J'ai encore abandonné l'ordinateur et les divers réseaux... J'en suis désolée.

Mais en plus de soucis de santé qui font que, tant la position devant l'ordinateur que le confort de vision, me sont très difficiles, j'ai eu bien trop de mal à supporter moralement tous les départs rapides et trop précoces qui ont fait le 'quotidien' de ces derniers temps. 





ILS NOUS ONT QUITTES...





MELUSINE




Mélusine, notre petit écureuil à 2 pattes 1/2 (ici), a été embarquée brutalement par le calicivirus et une insuffisance rénale. Une petite qui n'a vraiment pas eu de chance : chatte de la rue amputée d'une patte suite à un accident dans un moteur de voiture, hébergée des mois en cage chez le véto, puis après à la maison :  toutes ses dents arrachées, tumeur mammaire, hernie... 




PITCHOUN




Elle était arrivée à l'Oasis en Août 2016, jeune adulte : immunodéficiente, nous n'avons jamais pu la guérir de son coryza. Sans doute était-elle porteuse d'une autre maladie, plus insidieuse... 





TONNE


Tonne (qui fera l'objet d'un petit article prochainement) a, elle aussi, rejoint le Paradis des Animaux... Elle était atteinte depuis plusieurs années de tumeurs (mammaires, à l'origine) qui malgré plusieurs opérations revenaient en envahissant le corps un peu plus chaque fois. Nous ne pouvions plus rien faire, elle a été récemment euthanasiée.



KIT


 

Kit allait avoir 12 ans. Je l'avais récupérée toute petite chez un monsieur qui l'avait ramassée à Agadir dans une rue où elle servait de ballon à de jeunes enfants inconscients.


Son prénom venait de ma première réflexion en la voyant : "le kit a été mal monté, elle n'a pas les bonnes oreilles"...
Comme beaucoup de chatons marocains, on ne voyait chez elle, que les oreilles !

Elle a déclaré un lymphome atteignant le foie et la rate et est partie en quelques jours...



MARJANE

 

Marjane avait été découverte par Véronique sur le parking du Supermarché "Marjane" à Agadir, d'où son prénom, en février 2015.

C'était une minette très farouche, mais très présente.

Malgré son régime alimentaire suivi, l'insuffisance rénale a été la plus forte.





BALOO



Baloo était un petit ange qui avait été sauvé de la rue avec ses frères et soeurs (ici), par nos amies Annie et Nicole à l'automne 2016. Malgré des soins vétos rapides et 3 jours en hospitalisation, Baloo n'aurait pas réussi à survivre à une attaque de chiens qui avait dû atteindre les organes internes, il a dû être euthanasié.



 TIGMI



Tigmi (ici) était, ou est (je le souhaite de tout cœur), un petit loup arrivé soudainement à l'Oasis et qui s'était installé à mi-temps dans la maison. Il nous avait habitués à le voir apparaître, puis disparaître quelques jours avant de revenir se vautrer dans les coussins...
Nous ne l'avons pas revu depuis le début d'année.. Même si j'espère qu'il s'est tout simplement trouvé un autre lieu de vie, je trouve que son absence est bien trop longue pour être vraiment optimiste !... 







La chronique nécrologique s'arrête là... 

 
La vie avec les animaux est faite de grandes joies, mais aussi de moments de désespoir. Notre impuissance est énorme devant la maladie et la douleur, et notre souffrance est terrible à chaque fois. 
On choie nos petits protégés, on les aime, mais parfois on ne peut rien faire d'autre que les accompagner avec tendresse jusqu'au bout... 

... et leur rendre hommage 💛

Ils ont tous rejoint le Paradis ces 4 derniers mois, mais jamais ils ne quitteront mon coeur.


Au revoir mes Amours... Vous n'êtes plus auprès de moi, mais je reste auprès de vous...






Et j'espère que les prochains billets seront moins empreints de tristesse... 

 -----


Edition du 26 avril 2018, pour Josiane, suite à son commentaire (ci-dessous), voici Bozo de l'Oasis : toujours là, mais toujours aussi farouche et difficile à prendre en photo... (et je rajoute, bisous à sa marraine 😉 )

 


Annie








10 commentaires:

  1. C'est avec des larmes que je termine la lecture de ce billet. Que te dire, je sais tellement le vide béant qu'ils laissent en partant. Toute mon amitié ma chère Annie et beaucoup de courage pour continuer. Je t'embrasse et j'envoie de douces pensées à ces petits cœurs trop vite disparus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zoé ! C'est toujours dur ces départs... mais là, j'avoue, 4 en 3 semaines, quel coup de masse affreux !...
      Faut tenir bon, d'autres nous attendent... :-)

      Supprimer
  2. Très triste mais c'est le difficile lot de la protection animale hélas
    Quelques joies et beaucoup de peines
    Trop souvent
    Ils ne seront pas oubliés, et ils ont eu la chance de te croiser
    ça ne console pas mais c'est la vérité
    Courage, toutes nos amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit... c'est notre lot !
      Je me "console" en me disant qu'au moins ils auront connu le bonheur dans leur trop courte vie... et qu'en partant, ils "sauvent" un autre petit dans la misère...
      Bien maigre consolation sur le moment, mais... on fait ce qu'on peut pour tenir bon !..



      Supprimer
  3. Annie je suis bouleversée par toutes ces tristes nouvelles... J'ai toujours eu un faible pour Tonne, cette adorable chienne, un coeur sur pattes. Et tous ces minouches qui ne demandaient qu'à vivre, choyés et protégés après avoir traversé la misère de la rue.
    Petite Marjane.... vous aviez eu toutes les peines du monde à attraper la jolie sauvageonne réfugiée sous des palettes du parking ! Je suis pleine de larmes Anita et je comprends à quel point tu as été secouée tous ces temps derniers. Le seul réconfort reste le bien que tu leur as fait, ces petits ventres pleins grâce à toi, ces caresses qu'ils n'auraient jamais eues, cette douceur de vivre au soleil que tu leur as offert pendant leur courte traversée terrestre. C'est beaucoup tu sais...
    Alors que dire sinon courage et amour auprès de tous ceux qui galopent dès ton réveil autour de toi... toutes ces boules d'amour qui ont la chance de vivre chaque jour près de toi. Je t'embrasse beaucoup ... Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde aimait Tonne !...
      Merci Catherine de cet encouragement...

      Supprimer
  4. Et leur départ fais tellement mal, j'en sais hélas quelque chose.....
    As tu toujours Bozo ?
    Courage car les autres sont là et ont besoin de toi.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Josiane. Oui Bozo est toujours là, en forme, mais toujours aussi sauvage...
      Je vais rajouter une photo dans l'article... :-)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Et toi qui suis les péripéties de la maison quasiment en direct, tu ne le sais que trop bien... A bientôt Fanny.

      Supprimer

Pour publier un commentaire ?
- Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si n'avez pas de compte, choisissez "Nom/Url" dans la liste déroulante proposée à côté de "Commentaires et saisissez votre nom, éventuellement le lien de votre blog. Cliquez sur "continuer", puis pour valider votre commentaire :
- Cliquez sur "publier"

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un commentaire, c'est toujours agréable à lire, et c'est un véritable encouragement
Sauf problème technique, vous aurez une réponse demain.