Association

Vos visites et commentaires sont un énorme soutien moral pour les bipèdes de l'Association.
Votre aide matérielle ou financière, elle, est indispensable au bien-être des "BLEDINOUS" qui ont besoin de vous et vous remercient.
"Sauver l'espoir
, sauver les animaux qui sont notre espoir" [Konrad Lorenz]


lundi 14 avril 2014

Joseph, un âne au triste destin




(dans mon bled)


 Je vous ai parlé de Joseph dans mon dernier article...



Joseph était un âne...


Une amie, Nicole, est venue me chercher une après-midi : le matin, elle avait vu un âne couché dans un fossé sur le bord de la route non loin de chez nous, les pattes dressées en l'air. Elle l'avait pensé mort.
Puis en repassant, quelques heures après, il lui a semblé qu'il bougeait.


Nous sommes retournées ensemble auprès de lui : il était en vie, blessé au museau, à la tempe, sur les pattes, mais rien ne semblait trop profond. Par contre il était couché et essayait, en vain, de se lever seul.

Nous lui avions apporté un seau d'eau, il a bu.





Par un représentant de la Commune, nous avons appris par la suite qu'il s'était fait heurter très tôt le matin (donc peut-être encore de nuit) par une voiture. Les autorités étaient donc au courant depuis le matin... personne n'avait bougé pour cet âne ! (sans commentaire !)

 


Ensuite s'est posé le problème : que pouvions-nous faire pour lui ?
 


Ne sachant pas si le souci était uniquement de se relever ou plus grave, nous avons décidé d'en premier lieu essayer de l'aider à se lever et voir s'il tenait debout ou pas.

Je suis allée chercher des ouvriers sur un chantier à proximité. Entre temps, 3 jeunes marocains s'étaient arrêtés également pour nous aider. Le conducteur avait des sangles (ensuite nous sommes allés chercher des couvre-chaises en corde, très solides, pour servir de support ventral - système D... toujours utile quand il faut improviser - )



L'âne en fait ne réussit pas à se tenir par lui même. Nous l'avons donc recouché et appelé un vétérinaire.
 

Il était impossible de le laisser ainsi sur place : déjà il aurait souffert seul toute la nuit et ensuite il se serait très certainement fait attaquer par les chiens errants affamés.
 Il fallait donc, soit l'euthanasier, soit l'emmener à l'abri.


Le vétérinaire a détecté une fracture en haut de la jambe de l'animal (je dirais l'équivalent de la "hanche" sur un humain).  Selon lui l'animal pouvait survivre. 


Il était prévu l'installer en position verticale, tenu debout par un soutien ventral fixé sur des béquilles de manière à ce qu'il n'ait pas à porter son poids sur ses jambes et lui donner des anti-inflammatoires régulièrement (le jour même, le véto lui en a administré par injection).

Toute cette installation était impossible le jour même vu l'heure et le bricolage qu'il nécessitait, mais était tout à fait réalisable le lendemain, une amie, Marion, nous prêtant son jardin le temps voulu.


 Il fallait donc l'emmener. De nouveau branle-bas de combat pour trouver de la main d'oeuvre et un véhicule...




Quelques efforts après -c'est que ça pèse lourd un âne !- il était dans le jardin de Marion 



Malheureusement, il était annoncé de grosses pluies pour la nuit ; il était tard déjà, donc là aussi, tout comme pour l'installer debout, impossible de construire un abri  le soir même (et hélas, personne n'a pensé à mon garage).

Nous l'avons donc protégé sous des couvertures puis des bâches plastiques, au mieux que nous pouvions compte tenu de l'urgence, prévoyant dès le matin nous occuper de l'installer confortablement et à l'abri.


Lorsque je suis arrivée le lendemain, Joseph était toujours en vie mais assez mal en point et bien trempé. 
L'humidité n'a certainement rien dû arranger mais on pense qu'il a souffert d'une hémorragie interne.

Il est parti en douceur alors que j'étais avec lui à lui parler et le caresser. 


Pourquoi "Joseph" ?

Un petit groupe d'amies (dont Nicole  venue me chercher ce jour-là), avaient réussi à  sauver l'an dernier une ânesse trouvée sérieusement blessée et elles l'avaient appelée Joséphine...  Donc pour ce gentil mâle, le prénom était vite trouvé !

Mais hélas Joseph n'a pas pu aller rejoindre sa Joséphine qui, elle, vit maintenant dans une ferme bio à une centaine de kms d'Agadir et qui a la chance d'être toujours en forme.


Pour Joseph
- un petit collectif de copines (merci Nicole et Annie de Taghazout) a pris en charge le règlement du transport et de la "main d'oeuvre".
- notre association a, quant à elle, réglé le déplacement et les soins du vétérinaire.


Merci à toutes les mains et les coeurs qui ont été solidaires dans cette après-midi, soirée, nuit de forte émotion...

La tristesse était énorme au matin (et encore aujourd'hui à écrire cette histoire)
:-((


(Âne errant venant manger avec mes chats il y a quelques années)






Au Maroc, l'animal est un véhicule économique et un animal de travail encore très utilisé. En 2012, le nombre d'ânes était estimé à 962 000 (Source : Journal "la vie éco").

Mais autant on pourrait penser que, nécessaire à la vie de son propriétaire il est bien soigné, c'est hélas bien souvent quasiment toujours le contraire.


Malades ou blessés, les ânes sont bien souvent abandonnés, les propriétaires n'ayant pas les moyens de les faire soigner.
D'autres (comme Joseph) errent seuls la nuit, ils sont sans doute lâchés, livrés à eux mêmes dans la nature, afin de trouver seuls de quoi manger...

Il n'est pas rare qu'ils se fassent heurter par voitures ou camions.


Les ânes sont généralement mal nourris, frappés pour avancer malgré des charges bien trop lourdes ou encore attachés en plein soleil sans eau.
Ils portent quasiment tous des plaies non soignées, des mors trop mal réglés et sont régulièrement maltraités.

Aucune photo de ces conditions abominables, mon appareil et moi avons toujours refusé de les fixer.... mais il n'y a qu'à chercher dans les moteurs internet pour découvrir des images de ces abominations bien trop courantes...



Pour en savoir plus sur l'âne en général, mais plus particulièrement au Maroc, je vous conseille de lire cet article très intéressant.



N'oubliez pas... notre association ne peut oeuvrer que grâce à vos dons...
Merci déjà à nos adhérents et donateurs...
Mais amis lecteurs n'hésitez pas à prendre contact avec nous.
Les 4 pattes du bled ont vraiment besoin de vous.

Annie-Sylvie


26 commentaires:

  1. Quel tristesse pour Joseph, mais au moins, il sera parti en douceur et entouré et non livré à lui-même au bord d'une route. Bravo d'avoir tout tenté pour le sauver. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Oui, on a tenté... et on retentera...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est hélas la vie ici... le 1er janvier, une ânesse et ses 3 petits étaient morts dans le fossé.... On se s'y habitue pas !

      Supprimer
  3. Danielle et =^.^=15 avril 2014 à 08:22

    Oui, quelle tristesse ... et en même temps je vois beaucoup de monde autour de Joseph à partir du moment où " quelqu'un " commence à se bouger pour lui ... c'est donc que c'est possible ! Il faut toujours que " quelqu'un " voit, croit et espère !
    Pensées douces pour Joseph et ceux qui ont aidé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on y croit !!!!!! mais...
      Pas facile de trouver du monde pour un animal !.... et en général, il faut "payer" pour l'aide !...
      Merci Danielle

      Supprimer
  4. Petit Joseph a passé le pont de l'arc en ciel bien entouré d'amour et c'est ça le plus important.
    Merci à tous qui l'ont aidé ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant j'étais triste, autant j'étais "heureuse" d'être avec lui... pas simple ! Merci Josiane

      Supprimer
  5. Au revoir Joseph, l'âne au regard si doux ...
    Bisous Annie, je suis triste aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai du mal encore à m'en remettre... j'ai toujours eu envie d'avoir des ânes... donc.. encore moins facile !

      Supprimer
  6. Je suis très triste . repose en paix Joseph ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut que être triste, mais c'est la réalité de notre quotidien, hélas...

      Supprimer
  7. Blessé... abandonné. Quelle tristesse !
    Graous graous, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les "graous" bienvenus, on en a bien besoin...

      Supprimer
  8. Quelle tristesse ... Mais il a certainement senti que vous lui vouliez du bien et que vous vouliez l'aider.
    Il est au paradis des ânes maintenant ...
    J'aime beaucoup les ânes, ils sont si doux ...
    Au revoir Joseph

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours rêvé d'avoir des ânes...

      Merci Chatdesîles de ton commentaire bien amical.

      Supprimer
  9. Merci Annie, et à tous ceux qui ont entouré Joseph....il a pu sentir que certains bipédes ont un coeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie. Dommage que le coeur ne puisse soigner, n'est-ce pas ?

      Supprimer
  10. Bravo Nicole .Tu es une femme formidable .A très bientôt .Chacha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chacha. Oui Nicole est formidable, j'espère que je le suis autant qu'elle !... :-)))
      A bientôt. Annie

      Supprimer
  11. je n'arrive pas à t'avoir au tel quand j'arrive à avoir un peu de temps : c'est soit dans le vide, soit occupé.
    bisous, bisous
    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas non plus beaucoup disponible ni à la maison ces derniers temps...

      Supprimer
  12. Des fois , j'ai honte du Maroc même si mes origine le son

    RépondreSupprimer
  13. Ne t'inquiète pas, j'ai bien souvent 'honte" d'être française quand je vois le comportement de certains de mes compatriotes ici... :-(
    Merci de ton passage et de ton commentaire.
    Amicalement, à bientôt ?

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    l'histoire de joseph m'a fait pleurer..jai aussi honte d'etre marocain lorsque je vois des choses pareils..et justice pour Ray aussi..Comment t'aider?

    mohamed . Paris
    Merci annie pour tout ce que tu fais..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci du commentaire. Il ne faut pas avoir honte d'être Marocain (même si je comprends ta réaction), heureusement (et nombreuses preuves encore sur la page Facebook de Ray) il y a des marocains qui aiment et respectent les animaux.
      Et tu sais les Européens ne sont pas toujours mieux...
      Pour aider ? à part le soutien moral (comme tu l'as fait ici avec ce commentaire) ou l'aide financière... car de Paris je ne peux pas te demander un coup de main sur place !...
      Je fais à petit niveau, car l'asso est petite et sur place je suis seule à "bosser", mais je me dis que ma petite goutte d'eau est importante ! si chacun ici y allait d'une petite goutte en plus, ce serait super !
      Merci encore.
      Pour Ray... j'espère que le mouvement en cours va interpeller le Gouvernement... Petit à petit .... ça finira bien par évoluer !
      .

      Supprimer

Pour publier un commentaire ?
- Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
- Si n'avez pas de compte, choisissez "Nom/Url" dans la liste déroulante proposée à côté de "Commentaires et saisissez votre nom, éventuellement le lien de votre blog. Cliquez sur "continuer", puis pour valider votre commentaire :
- Cliquez sur "publier"

Merci d'avoir pris le temps de nous laisser un commentaire, c'est toujours agréable à lire, et c'est un véritable encouragement
Sauf problème technique, vous aurez une réponse demain.